Réaction au budget 2020

Budget wallon 2020
Le gouvernement wallon vient de présenter son budget pour 2020 : c'est un sans choix, sans courage et finalement sans ambition.

Dommage pour les Wallon(ne)s ! On se retrouve avec du saupoudrage et des mesurettes, très loin du catalogue de promesses de la déclaration de politique régionale de septembre dernier. Il y avait pourtant quelques bonnes intentions...
Quelques exemples.
On avait promis davantage de bus tant en ville que dans les zones rurales. Résultat? Le financement des TEC n'augmente que de 0,7% pour renforcer l'offre de bus !
Pour l'aide à domicile : le sous-financement du secteur est actuellement évalué à 80 millions d'euros. Le gouvernement n'en met que 5 sur la table alors que le projet d'assurance autonomie que nous portions aurait permis un refinancement à hauteur de 60 millions pour garantir ce droit à chaque wallon(ne).
Logement : avec les moyens dégagés, on ne financera que 300 nouveaux logements en 2020, la moitié de l'objectif annuel que le gouvernement wallon s'était pourtant fixé très récemment...et aucune annonce pour faciliter l'accès au premier logement pour les familles malgré les annonces faites par le nouveau gouvernement de réduire les frais d'achat !

L'absence de courage du gouvernement a conduit à une absence de choix et ses ambitions ont fondu comme neige au soleil, singulièrement lorsque l'on regarde les montants importants que la Région va devoir emprunter. La Wallonie devra en effet emprunter 1,7 milliard en 2020. Or, pour emprunter, il faut une bonne notation des agences de notation internationales. Nous craignons que la note de la Wallonie ne se dégrade, ce qui fera augmenter les charges d'intérêt avec un risque d'effet boule de neige.
Par ailleurs, par rapport au cadre budgétaire européen, on est dans le dérapage complet.
Ce budget n'est enfin pas un bon signal si l'on veut construire une Belgique fédérale solide, il risque d'apporter de l'eau au moulin des séparatistes du Nord de notre pays.

Petit espoir: Elio Di Rupo a déjà annoncé un ajustement du budget pour mars 2020. Mais, franchement, pourquoi attendre et reporter l'heure des choix ??